Isoler sa maison de l’intérieur

A l’intérieur même de votre maison, différentes applications sont possibles, et cela du sol au plafond.

Par le sol

La déperdition de chaleur par le sol est estimée à 10%. L’isolation du sol évite à la chaleur de s’échapper, à l’humidité de remonter et diminue les effets sonores. Actuellement la dalle en ciment recouvre 75% de nos habitations.
Le chanvre, grâce à ces vertus thermiques et acoustiques vous permet de confiner vos sols qu’il s’agisse de construction neuve ou de rénovation. Nous vous proposons, en fonction du type de sols à isoler, des solutions adaptées à vos besoins.

Voici différentes façons d’isoler vos sols :

  • Isolation thermique sous dalle : son principe est de déposer sous la dalle existante une épaisseur d’isolant rigide.
  • Dalle isolante : le mélange de chanvre et de chaux est déposé sur un hérisson. La dalle doit avoir une épaisseur comprise entre 10 et 15 cm. La réalisation de la dalle est quasiment identique à celle d’une dalle en ciment.
  • Plancher entre étage : une épaisseur d’environ 7 cm à base de chaux et de chanvre doit être disposée sur le plancher ou dans les solivages.

Sur les murs

Les murs représentent 16 à 25% des pertes de chaleurs dans une maison mal isolée. Il est donc essentiel d’isoler les murs et ainsi contribuer aux économies d’énergie.
Illustration d'une isolation des murs
L’isolation intérieure par l’application d’un enduit chaux chanvre permet d’éviter les variations de température et d’améliorer ainsi la qualité de l’air dans votre maison. L’excellente performance thermique de cet enduit s’ajoute à une parfaite isolation .
Souvent préconisée dans le neuf l’isolation intérieure permet de réaliser des bâtiments basses consommation (BBC) c’est a dire moins de 50 kWh/m²/an .
Il est aussi possible d’isoler ses murs de l’intérieur afin de conserver l’aspect extérieur du bâtiment ou lorsque les murs sont en limite de propriété. L’utilisation d’un échafaudage n’est pas systématiquement nécessaire, les blocs de chanvre se maçonnent contre le mur existant ou par l’application d’un enduit chaux chanvre, la finition se fait par l’application d’enduit de sable, de chaux, de terre ou de plâtre.

Dans les combles

Les combles sont les parties situées sous les pentes du toit. La plupart du temps ces parties ne sont pas chauffées, il est donc important de les isoler du reste de l’habitation. En effet,
30% de la chaleur s’échappe par les toits, en isolant vos combles, vous pouvez réaliser jusqu’à 30% d’économie sur la facture de chauffage.
Lors de la construction d’un bâtiment neuf, la réglementation thermique de 2012 impose des seuils de résistance thermique minimums en fonction de la zone géographique de l’habitation. Cette directive s’applique pour les bâtiments résidentiels et tertiaires neufs.
Lors d’une rénovation, la réglementation thermique sur l’existant entre en vigueur, le « R » minimum doit être égal ou supérieur à 4m2 KW.
L’application de laine de chanvre ou d’enduit de chanvre vous permet d’atteindre cette réglementation thermique tout en respectant l’environnement. Pour atteindre une haute performance thermique il faut poser au moins 20 cm d’épaisseur.
La laine de chanvre se dispose entre les solives, les pannes ou le plafond. Elle a pour but de réguler l’humidité sans déperdition de chaleur.
Afin de supprimer l’effet paroi froide des murs épais, il est possible de déposer une couche d’enduit chaux-chanvre de 4 a 6 cm d’épaisseur qui permettrait une parfaite isolation sans perturber l’hydrométrie (humidité de l’air) et d’améliorer la qualité des murs. La partie isolante de l’enduit de chanvre se fait lors de la 1ere couche, c’est un mélange de chènevotte et de chaux aérienne.